Victoire précieuse pour l’ASA au bout du suspense

Victoire précieuse pour l’ASA au bout du suspense

Accueil> Pro B > Actualités >

Victoire précieuse pour l’ASA au bout du suspense

15/03/2022

Victoire précieuse pour l’ASA au bout du suspense Retour à la liste des actualités

Pro B

  • Le film du match: victoire précieuse pour l’ASA au bout du suspense

Une quatrième partie de manivelles en dix jours, la troisième à domicile, et un nouveau duel face à un candidat au maintien. Ce lundi face à Denain, la meilleure défense du championnat, l’Alliance a su faire preuve de caractère, en menant une large partie de la rencontre pour arracher un succès capital pour la suite.

Comme à Saint-Quentin ce vendredi, ce sont nos garçons qui démarrent le mieux. Jérôme Cazenobe, qui avait de l’or dans les mains et MVP incontestable, se régale, bien servi par ses partenaires. Anthony Racine décoche lui aussi deux flèches à longue distance (10-2, 4e’). Un temps-mort de Rémy Valin, l’entraîneur des Nordistes, relance Divine Myles et sa bande (12-8, 5e’). Les deux formations se rendent alors coup pour coup, l’attaque prenant le pas sur la défense (26-22, 10e’).

L’ASA reprend du poil de la bête dans le deuxième acte. Sylvain Sautier, Ivan Vranes ou encore Jason Bach à trois points se relaient à la marque (36-27, 15e’). Denain refait à nouveau son retard sous l’impulsion d’un excellent passage de l’ex-Strasbourgeois Clément Frisch. A la mi-temps, tout reste à faire (42-37, 20e’).

La tension monte d’un cran au retour des vestiaires. Les Nordistes, friands des duels, mettent beaucoup d’intensité et poussent Marquis Wright et ses partenaires dans leurs retranchements (46-45, 25e’). Le meneur américain, muet jusque-là, ouvre son compteur et inscrit huit unités pour maintenir les siens devant au score. Non sans mal, parce que les visiteurs font honneur à leur statut de défense la plus hermétique de la division, mais aussi parce que Jason Bach, capitaine courage, écope d’une faute puis d’une technique sévère. Il est exclu de la partie (58-54, 30e’).

La dernière période est une succession de temps forts et de temps faibles de part et d’autre. L’Alliance prend d’abord le large (70-59, 34e’), mais refait une nouvelle fois l’accordéon et obtient plusieurs fois la possession pour renverser la vapeur. Les Nordistes finissent par y parvenir (70-71, 37e’), mais Gries-Souffel connait un sursaut, avec Jérôme Cazenobe et Marquis Wright, et profite de la maladresse aux lancers de Milovanovic (0/5 dans le derniers quart et sur le match). Au contraire, Sofiane Briki puis Anthony Racine, eux, ne tremblent pas et permettent, dans une fin de match étouffante, d’arracher une victoire primordiale dans la quête du maintien. 

Le tout sans « Obi », touché au mollet lors d’un entraînement ce week-end. Il faudra remettre ça dès ce vendredi à la Forest Arena de Gries, contre un autre concurrent direct, Tours.

Consultez toutes les stats en cliquant ici.

Quart-temps : 26-22, 16-15 (mi-temps : 42-37), 16-17, 18-19. Arbitres : MM. Antiphon, Monsire et Julien.

ALLIANCE SPORT ALSACE : 27 paniers sur 54 tirs, dont 8 sur 22 à 3pts, 14 LF sur 18, 35 rebonds (Vranes et Cazenobe 5) dont 9 offensifs, 11 passes décisives (Wright 5), 12 balles perdues, 24 fautes (Bach, 29e’, éliminé). 

Wright 13, Briki 4, Racine 13, Sautier 6, Cazenobe 17, Dimanche 5, Redikas 5, Vranes 7.

DENAIN : 28 paniers sur 56 tirs, dont 7 sur 18 à 3pts, 10 LF sur 18, 24 rebonds (Frisch 6) dont 6 offensifs, 13 passes décisives, 10 balles perdues, 20 fautes. 

Myles 9, Efianayi 15, Payen-Boucard 12, Frisch 22, Milanovic 6, Missonnier, Edzata 5, Mensah, Losser 2, Bangura 2.

  • La stat du match

 

Le total de points inscrits par Jérôme Cazenobe (17) et Anthony Racine (13). Le pivot et l’ailier de l’ASA ont pris leurs responsabilités ce lundi, en l’absence d’Obi Enechionyia et avec un Marquis Wright maladroit (13 points mais à 4/11 aux tirs). Une statistique qui prouve que l’ensemble de l’équipe engrange de la confiance et, autre bonne nouvelle, que le danger peut venir de partout côté ASA.

 

  • La décla : Jérôme Cazenobe, meilleur joueur du match dans la victoire de l’ASA contre Denain, ce lundi 14 mars.

« Cette victoire fait du bien, on a été soutenus et pour un lundi soir il y avait du monde. On savait que Denain était l’une des meilleures défense du championnat. Le coach nous avait prévenus qu’ils allaient continuer à jouer dur et à nous bousculer mais on a su rester sereins et sous contrôle, contrairement à notre fin de match à Saint-Quentin. De mon côté, je me suis senti bien ce soir. J’ai aussi joué contre des adversaires vite sanctionnés par des fautes. Ce soir, c’était pour moi, je suis content. J’ai vécu des mois difficiles avec beaucoup de fatigue en début de saison liée à la naissance de mes jumeaux. Je dormais peu, j’étais irritable. Là, on a trouvé le bon rythme à la maison. »

partenaires majeurs

partenaires institutionnels