Une deuxième mi-temps de folie et un pas de plus vers les play-offs

Une deuxième mi-temps de folie et un pas de plus vers les play-offs

Accueil> Pro B > Actualités >

Une deuxième mi-temps de folie et un pas de plus vers les play-offs

08/05/2022

Une deuxième mi-temps de folie et un pas de plus vers les play-offs Retour à la liste des actualités

Pro B

  • Le film du match : une deuxième mi-temps de folie et un pas de plus vers les play-offs

Face à une équipe de Saint-Vallier pas encore maintenue avant la rencontre, nos garçons ont d’abord fait le dos rond avant de nous faire vivre une deuxième partie de rencontre extraordinaire. Sans Marquis Wright ni Jérôme Cazenobe, Jason Bach and co ont fait preuve de solidarité et de courage pour s’imposer et rester, avec leurs 16 victoires désormais, à la neuvième place, synonyme de qualification pour les play-offs.

 L’ASA, qui affronte deux anciens Griesois en la personne d’Ovi Varanauskas et de Watt Demond, se montre un peu permissive dans un premier acte où Rhyan Rhoomes est impeccable côté local (11 points à 5/6 aux tirs). Il faut un Sylvain Sautier bien inspiré, auteur de neuf unités, pour éviter que l’écart n’enfle de trop (27-19, 10e).

Florent Tortasa prend le relais pour les Drômois dans une partie où les deux clubs pêchent en termes d’adresse extérieure (3/11 pour Saint-Vallier et 4/16 pour l’ASA à trois points). Strahinja Gavrilovic, qui se fend de huit points dans ce quart, permet aux siens de maintenir une différence raisonnable entre les deux formations. A la pause, l’Alliance est globalement dominée et encaisse trop pour espérer s’en tirer mieux (51-41, 20e).

Au retour des vestiaires, les hommes de Julien Espinosa se rebiffent petit à petit. En exploitant davantage le jeu de transition et en prenant de vitesse la défense de Saint-Vallier, les Alsaciens grappillent. Sofia Briki, Fahrudin Manjgafic font revenir l’ASA puis Jason Bach, d’un lay-up, égalise. Varanauskas replace ses coéquipiers en tête à la faveur d’un tir très difficile en tête de raquette, mais Gries-Souffel est totalement revenu dans le match (61-59, 30e).

La tournure des événements prend une autre dimension dans le dernier acte. C’est d’abord notre pistolero maison, Anthony Racine, qui égalise avec un missile dont lui seul a le secret (62-62, 31e). Puis, nos deux nouvelles recrues des Balkans font feu de tout bois, de même que Jason Bach et Dovydas Redikas, également à trois points. L’Alliance se retrouve en position favorable (66-73, 35e, puis 71-79, 37e), mais Saint-Vallier s’accroche dans sa salle et colle un 8-0 aux joueurs alsaciens pour revenir à hauteur après un panier de Xavier Gaillou (79-79, 39e).

Seulement, auréolés d’une résilience et d’un courage hors normes, nos protégés trouvent les ressources pour accélérer une dernière fois, sous la houlette de notre Lituanien Redikas. Fahrudin Manjgafic plie l’affaire aux lancers (79-87). Il faudra attendre la dernière journée pour savoir si l’ASA disputera ou non les play-offs, mais quel régal cette fin de saison. Seul Aix-Maurienne, qui compte une victoire de moins, peut encore priver nos garçons d’une place en quart de finale.

SAINT-VALLIER 79

ASA 87

➤ Quart-temps  : 27-19, 24-22 ; 10-18, 18-28.

SAINT-VALLIER: 32 paniers sur 60 tirs, dont 4 sur 19 à 3 pts, 11 LF sur 14, 31 rebonds (Rhoomes, 9), 27 passes décisives (Suka-Umu, 9), 18 faures. Varanauskas 3, Suka-Umu 2, Ateba, Watt 13, Rhoomes 20 puis Gaillou 4, Beye 5, Bruyas 9, Tortosa 13, Coste, Lobreau, Thomas 10.

ALLIANCE SPORT ALSACE : 34 paniers sur 68, dont 10 sur 27 à 3 pts, 9 LF sur 13, 33 rebonds (Briki et Gavrilovic, 8), 24 passes décisives (Briki 7), 15 fautes. Dimanche 10, Briki 8, Gavrilovic 24, Racine 14, Sautier 11 puis Bach 5, Manjgafic 8, Redikas 7.

  • La stat du match :

Soit la position au classement de notre Alliance. Alors qu’il reste une journée à disputer, le club est virtuellement qualifié pour les play-offs, qui débuteront le 20 mai en Pro B. L’ASA est ainsi passée de 6 succès pour 13 défaites (17e place) à un bilan de 16 victoires pour 17 revers depuis. Une remontée fantastique entamée le 4 mars dernier contre Rouen.

partenaires majeurs

partenaires institutionnels