Un road trip entamé du mauvais pied

Un road trip entamé du mauvais pied

Accueil> Pro B > Actualités >

Un road trip entamé du mauvais pied

13/02/2022

Un road trip entamé du mauvais pied Retour à la liste des actualités

Pro B

  • Le film du match: un road trip entamé du mauvais pied

Sept. Cela faisait sept matches que Quimper n’avait plus goûté à la victoire. Les hommes de Laurent Foirest ont pourtant réservé une bien mauvaise surprise à l’ASA ce samedi en renouant avec le succès (76-71), sur leur parquet. Avant d’affronter Denain dès ce lundi, ce road trip débute mal. 

Le premier quart se passe, lui, plutôt bien. Karlton Dimanche (8 points) vole des ballons et notre capitaine Jason Bach (9 points, dont 100% à longue distance) se montrent très efficaces (5-7, 3e’, puis 11-19, 7e’). Les Béliers reviennent ensuite une première fois sous l’impulsion de Harrow et de Vautier.

La rencontre gagne en intensité dans le deuxième acte, mais Karlton Dimanche ne perd rien de son énergie et continuer de scorer (14 points), répondant à Ried. C’est alors qu’un chassé-croisé s’engage entre les deux formations qui prennent tour à tour les commandes (22-21, 12e’, puis 22-27, 14e’, et 36-33, 18e’). Notre capitaine Jason Bach, impérial derrière l’arc, égalise avant la pause (39-39).

Quimper bafouille son basket au retour des vestiaires et l’ASA en profite, même si cela ne sera pas suffisant. « Obi » sort de sa boîte puis l’inévitable Karlton Dimanche marque à trois points pour porter l’avance à sept unités (45-52, 24e’). Harrow et ses coéquipiers serrent alors le jeu en défense, réduisant les fenêtres de tirs alsaciennes de façon drastique. Vautier, MVP du match, ramène les siens tout près (54-55, 30e’).

Marquis Wright, pas dans son assiette ce samedi, et sa bande prennent de plein fouet les banderilles de Ruel, qui régale le public de loin et avec un dunk. Les Béliers s’envolent (73-61, 36e’) contre une ASA fébrile, presque hagarde. Le rapproché dans les toutes dernières secondes n’y change rien. C’est la douzième défaite en championnat des hommes de Stéphane Eberlin qui sont désormais avant-derniers et doivent absolument aller faire un coup à Denain, adversaire plus que direct pour le maintien. Rendez-vous dans le Nord dès lundi.

QUIMPER 76
ALLIANCE SPORT ALSACE 71

Quart-temps : 19-21 ; 20-18 ; 15-16 ; 22-16.

QUIMPER : 27 paniers sur 63, dont 5 sur 19 à 3 points, 17 LF sur 19, 31 rebonds, dont 11 offensifs, 19 passes décisives, 10 balles perdues, 18 fautes.

Leon 2, Duwiquet 8, Diawara 9, Phillip 11, Reid 16 puis Vautier 14, Ruel 9, Harrow 3, Randriamananjara 4.

ALLIANCE SPORT ALSACE : 26 paniers sur 52, dont 13 sur 31 à 3 points, 6 LF sur 13, 35 rebonds, dont 10 offensifs, 16 passes décisives, 20 balles perdues, 23 fautes.

Wright 3, Bach 12, Dimanche 17, Enechionyia 18, Cazenobe 2, puis Zouzoua 10, Vranes 3, Racine 3, Sautier 3.

  • La stat du match

Soit le nombre de ballons perdus par l’Alliance ce samedi soir à Quimper, dont 7 pour le seul Marquis Wright. En moyenne cette saison, les hommes de Stéphane Eberlin perdent 14,6 par rencontre. Saint-Vallier, en tête de ce classement peu flatteur en Pro B, rend 17,4 ballons à l’adversaire. Gries-Souffel était encore au-dessus ce samedi.

  • La décla : Stéphane Eberlin, entraîneur de l’ASA, en conférence de presse après la défaite face à Quimper. 

« Pendant les trois quarts du match, on a fait ce qu'il fallait, mais ça reste insuffisant. Marquis Wright, notre meneur, est passé à côté, Quimper a bien défendu sur lui. On se précipite trop. Le trou noir de six à sept minutes nous a coûté ce match. Comme il n'y a pas de stabilité, dans l'équipe, on ne sait jamais à l'avance la performance de chaque joueur. Il faudra être costaud mentalement, mais là, on a été trop fébrile. On ressent un vrai traumatisme, dans cette équipe. Il faut rester soudés. »

partenaires majeurs

partenaires institutionnels