Un exploit majuscule de l’ASA

Un exploit majuscule de l’ASA

Accueil> Pro B > Actualités >

Un exploit majuscule de l’ASA

09/03/2022

Un exploit majuscule de l’ASA Retour à la liste des actualités

Pro B

  • Le film du match : Un exploit majuscule de l’ASA

L’Alliance sport Alsace a signé un exploit monumental ce mardi en renversant Nancy, l’une des plus grosses écuries de la Pro B, après avoir été menée de onze unités à l’entame du dernier quart-temps. Une énorme bouffée d’air au classement et un spectacle de grande qualité savouré par les supporters des Sept-Arpents.

Dès les premiers instants, on sent que Gries-Souffel entend bien continuer sur sa lancée de son succès glané contre Rouen vendredi 4 mars. Bien inspirés et adroits, « Obi » et ses partenaires font la course en tête de bout en bout dans le premier quart et sont épatants de maîtrise collective (28-24, 10e’), malgré l’énorme adresse nancéienne (100% à trois points).

Le deuxième acte est plus compliqué à gérer pour l’ASA. D’abord parce que l’Américain Caleb Walker est inarrêtable (14 points à la mi-temps), ensuite parce que le SLUC resserre fortement les rangs en défense. Marquis Wright et sa bande n’inscrivent que 14 points au cours de ses dix minutes et voient leur hôte du soir, troisième de Pro B, leur griller la politesse avant de rentrer aux vestiaires (42-44, 20e’).

Toute la classe et l’intelligence collectives des joueurs de Sylvain Lautié semblent alors pouvoir faire la différence dans un troisième acte là encore globalement dominé par les visiteurs. L’ASA, toujours solidaire en défense, repasse devant un bref instant (47-46, puis 51-49), mais à partir de la 35e’, les Lorrains rehaussent un peu plus encore leur niveau pour creuser un écart qui atteindra les onze points (60-71, 37e’).

La logique semble l’emporter, mais cette fin de rencontre n'accouche de rien de rationnel. Jérôme Cazenobe, MVP du soir, sonne le début de la révolte après un trois points au buzzer. En face, Vincent Vent écope d’une faute technique et quitte le terrain : le début de la descente aux enfers pour le SLUC. Des balles qui traînent à l’adresse aux tirs, tout bascule du côté de l’ASA, qui force le destin de ce match devant un public en transe.

Marquis Wright se mue en assassin derrière la ligne primée, Karlton Dimanche se fend d’un 2+1 au meilleur des moments après une contre-attaque éclair… et voilà l’Alliance en train de signer, comme au match aller, une performance majuscule en renversant son voisin dans ce derby de l’Est qui aura été d’une grande qualité des deux côtés (84-75). Grâce à ce succès, le huitième cette saison, le club sort de la zone rouge. La route est encore longue pour le maintien, mais l’équipe prend le bon chemin.

Consultez les stats complètes en cliquant ici

Quart-temps : 28-24, 14-20 (mi-temps : 42-44), 11-19, 31-12. Arbitres : MM. Bazine, Carimentrand et Rhaiem.

ALLIANCE SPORT ALSACE : 29 paniers sur 59 tirs, dont 12 sur 28 à 3 points, 14 LF sur 22, 28 rebonds (Cazenobe 7) dont 8 offensifs, 21 passes décisives (Cazenobe et Wright 4), 11 balles perdues, 20 fautes. Wright 23, Enechionyia 15, Cazenobe 10, Vranes 4, Racine, Bach 2, Dimanche 8, Mayola 3, Redikas 3, Briki 14, Sautier 2.

NANCY : 26 paniers sur 57 tirs, dont 11 sur 22 à 3 points, 12 LF sur 13, 33 rebonds (Walker 9) dont 10 offensifs, 14 passes décisives (Skara et Beyhurst 3), 16 balles perdues, 21 fautes (Vent éliminé, 35e ). Keita 3, Skara 14, Gombauld 8, Walker 18, Ugolin 6, Beyhurst 9, Labanca 4, Nkaoulou, Houmounou 7, Vent 6.

  • La stat du match

 

Soit la série passée par l’ASA à Nancy dans le dernier quart-temps. Avec 31 points inscrits en tout dans cette période, c’est le money time le plus prolifique depuis le début du championnat. Une marque qui a permis de renverser les Lorrains et preuve également que l’équipe a gagné en caractère et en confiance.

  • La décla ; Thomas Lotz, manager général de l’ASA, après la victoire face à Nancy ce mardi 8 mars.

« On a continué à faire confiance à ce groupe et on a fait venir Julien (Espinosa) en lui demandant de retourner l’état d’esprit et d’emmener tout le monde. Une équipe est vraiment en train de naître et ça fait plaisir. Ce soir, ça a été un gros effort collectif, on savait que Nancy pouvait être fragile dans les dernières minutes. On l’espérait en tout cas. On a su faire bloc tous ensemble et c’est ça qu’il faut retenir. Défensivement, on a été très forts. Il n’est pas encore temps de regarder le classement, mais c’est en étant sur ces valeurs-là que l’ASA grandira et existera. On est sur le bon chemin. Ce n’est que le début. »

partenaires majeurs

partenaires institutionnels