Sixième victoire de suite à domicile, le maintien se rapproche

Sixième victoire de suite à domicile, le maintien se rapproche

Accueil> Pro B > Actualités >

Sixième victoire de suite à domicile, le maintien se rapproche

10/04/2022

Sixième victoire de suite à domicile, le maintien se rapproche Retour à la liste des actualités

Pro B

  • Le film du match: sixième victoire de suite à domicile, le maintien se rapproche

On s’habitue généralement vite aux bonnes choses. Mais il serait malvenu d’oublier de souligner la dynamique exceptionnelle dans laquelle se trouvent actuellement nos garçons. Six succès de rang à domicile, sept victoires en neuf matches depuis début mars: l’équipe carbure au super, et c’est peu dire quand on sait d’où elle revient et le prix actuel de l’essence.

Contre Antibes, Julien Espinosa et ses hommes, bousculés par une formation vaillante en lice pour une place en play-offs et dominante dans la raquette, sont parvenus à hausser le ton en défense pour remporter une bataille de bonhommes (75-64).

Ce sont les Sharks qui font main basse sur le début de match. Pendant que nos garçons arrosent un peu trop derrière la ligne primée (2/9 dans ce quart), sans trouver de fixation intérieure, Temidayo Yussuf impose sa puissance (8-11, 10e’). Antibes verrouille la peinture. Anthony Racine et ses partenaires ne trouvent pas la clé (16-22, 10e’).

L’intensité défensive monte encore d’un cran dans le début du deuxième acte. Les Azuréens font la différence dans le jeu de percussion, Vincent Amsellem apportant sa vitesse (21-29, 20e’). Le sursaut arrive côté alsacien de Marquis Wright et d’Obi, nos deux leaders offensifs. Le shoot au buzzer de notre meneur américain permet de s’en tirer sans frais à la suite d’une première mi-temps globalement maîtrisée par Antibes, l’ancien club de Julien Espinosa (32-35, 20e’).

Habitués au calme olympien de la Méditerranée, Ludo Negrobar, ex du BCGO, et ses partenaires subissent un raz-de-marrée au retour des vestiaires. Non contents de ne scorer que neuf unités dans le troisième quart, ils en encaissent 25. Un festival orchestré notamment par le poignet incandescent d’Obi, auteur de deux tirs longue distance dans le corner (41-39, 25e’, puis 57-44, 30e’). Anthony Racine et Ivan Vranes apportent aussi leur écho et voilà l’ASA en position favorable pour aborder le money time.

L’écart atteint les 16 points après le passe-et-va de Karlton Dimanche (60-44, 33e’). Loin d’abandonner les Sharks tentent un ultime retour et grignotent (69-62, 38e’). L’ASA tient bon cependant, avec Jérôme Cazenobe et Marquis Wright pour terminer le travail (75-64).

L’Alliance compte désormais 13 victoires, pour 15 défaites. Un bilan presque équilibré qui permet aux Bas-Rhinois de s’éloigner de la zone rouge. Jason Bach et sa bande n’ont d’ailleurs plus que deux succès de retard sur la première équipe qualifiée pour les play-offs, et trois d’avance sur le premier club relégable. Peut-être un détail pour vous, mais pour l’ASA, au regard d’où elle vient, ça veut dire beaucoup. 

Consultez les stats complètes en cliquant ici

La stat du match :


Pour la première fois cette saison, l’Alliance a su enchaîner trois victoires de rang. Grâce à son succès à Blois ce mardi, conjugué à son invincibilité actuelle à domicile, l’ASA a enfin vaincu le signe indien. Julien Espinosa et Dovydas Redikas n’ont d’ailleurs toujours pas connu la défaite sur leurs terres, que ce soit à Gries ou à Souffel, avec six victoires d’affilée empochés depuis début mars. 

La décla : Julien Espinosa, entraîneur de l’ASA, quelques secondes après la victoire ce vendredi contre Antibes.

« Pour l’instant, on n’est pas encore maintenus, mais on peut s’autoriser désormais à regarder non plus seulement vers le bas du classement, mais aussi ce qui se passe au-dessus de nous. »

partenaires majeurs

partenaires institutionnels