Le sans-faute se poursuit à domicile

Le sans-faute se poursuit à domicile

Accueil> Pro B > Actualités >

Le sans-faute se poursuit à domicile

02/04/2022

Le sans-faute se poursuit à domicile Retour à la liste des actualités

Pro B

©Photo : Yann Sauer

  • Le film du match: le sans-faute se poursuit à domicile

A ce stade, on peut commencer à parler d’habitude. En cinq matches à domicile depuis l’arrivée de Julien Espinosa et de Dovydas Redikas, l’Alliance sport Alsace n’a pas encore connu la défaite. Mieux, chaque prestation apporte un peu plus de certitudes.

Cette victoire contre Lille, acquise de haute lutte, permet à nos garçons pour la première fois depuis la fin janvier de s’éloigner de la zone rouge, en comptant un succès d’avance sur le 17e de Pro B et premier relégable. 

Face à un candidat aux play-offs, l’ASA s’appuie pour débuter sur son joueur-clé, Marquis Wright. Le meneur de poche américain fait tourner en bourrique les Nordistes, se fendant de 12 unités rien que dans le premier quart. (13-10, 10e’). 

Sa sortie correspond avec un regain d’énergie des Lillois, privés de leur coach principal suspendu. Ces derniers, avec Zengo, ancien capitaine du BCGO notamment, font mouche dans le corner à longue distance pour prendre les commandes (18-24, 10e’).

Karlton Dimanche, toujours plein d’énergie, et ses partenaires recollent dès la reprise. Après quelques instants de run and gun, où l’on multiplie les séquences de transition, la partie se calme et les paniers deviennent rares (32-30, 15e’). Des exploits en fin de possession d’ « Obi », enfin de retour, à la présence, de l’autre côté, de Nwogbo au rebond, le score évolue peu, les défenses prenant le pas. A la mi-temps, Sylvain Sautier a déjà trois fautes, et les deux adversaires sont dos-à-dos (40-39, 20e’).

La partie de manivelles repart de plus belle dans le troisième acte. Marquis Wright force quelque peu ses actions et manque de prendre une faute technique, mais son équipe tient, sans lui (49-45, 25e’). Lorenzo Thirouard-Samson, impeccable au shoot, et Nwogbo, poursuivent leur chantier, tandis que l’Américain Raijon Kelly trouve finalement un peu d’adresse (58-57, 30e’).

Dans cette rencontre, où les paniers valent chers et dans laquelle les attaques se montrent laborieuses, c’est l’Alliance qui va peu à peu tirer son épingle du jeu. Un 7-0 d’entrée permet aux joueurs de Julien Espinosa de creuser un premier écart intéressant (65-57, 33e’), mais la pugnacité des Nordistes fait qu’ils reviennent (65-63, 35e’). Il faut un retour en fanfare de Marquis Wright, auteur d’un tir primé plein de culot, et la débauche d’énergie énorme, de Doydas Redikas, pour faire basculer la partie définitivement (71-65, 38e’). Quelques dernières escarmouches de Zengo and co n’y feront rien: Sylvain Sautier s’envole pour un dernier dunk et l’ASA, pourtant fragile aux lancers-francs (7/12), tient son 11e succès cette saison: un pas de plus vers le maintien (76-71).

Consultez les stats complètes du match en cliquant ici

Quart-temps : 18-24, 22-15 (mi-temps : 40-39), 18-18, 18-14. Forest Arena à Gries. 1400 Spectateurs. Arbitres : MM. Boury, Monsire et El Ouardouni.

ASA : 30 paniers sur 73 tirs (41%), dont 9 sur 27 à 3 points (33%), 7 LF sur 12 (58%), 40 rebonds (Cazenobe 11) dont 12 offensifs, 19 passes décisives (Dimanche, Briki et Redikas 4), 9 balles perdues, 15 fautes. 

Wright 20, Briki 7, Racine 2, Sautier 8, Cazenobe 4, puis Dimanche 10, Redikas 10, Bach 2, Mayola, Enechionyia 13.

LILLE : 27 paniers sur 65 tirs (42%), dont 9 sur 25 à 3 points (36%), 8 LF sur 8, 42 rebonds (Nwogbo 11) dont 9 offensifs, 19 passes décisives (Kelly 5), 16 balles perdues, 15 fautes. 

Kelly 12, Henriquez 4, Zengotitabengoa 8, Traoré 3, Nwogbo 16, puis Rucklin 3, Choupas, Thirouard-Samson 13, Hieu-Courtois 10, Miyem 2.

  • La stat du match

Avec seulement 71 points encaissés, l’ASA a signé contre Lille sa deuxième meilleure performance défensive de la saison, après celle établie à Boulazac en début de championnat (victoire 69-87). Un match cadenassé mais une statistique qui ravie Julien Espinosa. « Ce n’était pas forcément facile de rester concentrés parce que Lille a aussi bien défendu. On a réussi à faire le job sur le repli, même quand on ratait un tir », analysait le coach après le match, qui a insisté sur la « régularité défensive » exemplaire de ses joueurs ce vendredi.

  • La décla : Dovydas Redikas, notre ailier lituanien, homme du match ce vendredi après la victoire contre Lille.

« J’essaye de jouer aussi dur que je le peux, c’est mon rôle d’amener de l’énergie et de motiver tout le monde, surtout si je vois que les gars baissent un peu le pied. Pour moi, tout commence en défense. J’espère avoir répondu présent ce soir (hier, nldr) lorsque l’équipe avait besoin de moi. Collectivement, on a un plan, on essaye encore de progresser à chaque match, chaque entraînement. On sait ce qu’on doit travailler et améliorer. C’est la bonne attitude je pense et on fait du bon boulot avec Julien (Espinosa, nldr). On ne regarde ni vers le haut du classement, ni vers le bas, on reste concentrés sur nous. Si on gagne tous les matches, il n’y aura aucun problème. »

partenaires majeurs

partenaires institutionnels