Le debrief ASA vs Nantes

Le debrief ASA vs Nantes

Accueil> Pro B > Actualités >

Le debrief ASA vs Nantes

13/11/2021

Le debrief ASA vs Nantes Retour à la liste des actualités

Pro B

  • Le film du match : surclassés

Sept arpents, Forest Arena, même combat… pour sa première en championnat à Souffel, notre équipe a été malmenée par Nantes durant quasiment toute la rencontre avant de s’incliner logiquement face à une formation qui a fait valoir sa classe.

Les visiteurs et l’ASA se rendent pourtant les coups en début de partie. « Obi » fait mouche à mi-distance, Cazenobe renverse deux fois la balle sur Wright qui met dedans à trois points (9-9, 5e’). L’entrée de Forcada, l’ex-meneur du BCGO, permet aux Nantais de trouver de la fluidité en attaque et de de gagner en vitesse d’exécution (18-21, 10e’).

Le temps-mort pris par Stéphane Eberlin génère une embellie des joueurs de l’Alliance qui prennent la tête (24-21, 13e’). En face, nos adversaire de Loire-Atlantique, qui nourrissent de grosses ambitions cette saison, reprennent malheureusement vite leur marche en avant et punissent une nouvelle absence de nos joueurs par un cinglant 12-0.

Portés par une grosse adresse, Smith, intenable ce vendredi, et ses partenaires parviennent à prendre dix unités d’avance avant que ne résonne le buzzer de la mi-temps, et malgré le dynamisme de Karlton Dimanche (33-43, 20e’).

Nisre Zouzoua et les siens galvaudent leurs chances de revenir dès la reprise. Flirtant avec les 35% de réussite seulement aux tirs, notre équipe peine à marquer des points, tandis que Smith se régale et en fait voir de toutes les couleurs du haut de ses 35 ans (50-66, 30e’).

Jusqu’au bout, faisant fi du score, Jean-Baptiste Lecrosnier et ses hommes restent appliqués, concentrés, déterminés. Cette consistance, qui manque tant à l’ASA pour l’instant, permet à une très convaincante équipe de Nantes d’accrocher sans forcer une quatrième victoire en six rencontres cette saison (73-87).

Notre Alliance en revanche repart la tête basse, avec un seul succès dont zéro à domicile et déjà un déplacement très périlleux qui se profile ce vendredi 19 novembre chez nos voisins de Nancy.


Les stats complètes sont à retrouver ici.

Quart-temps : 18-21, 15-22, 17-23, 23-21.

ASA : 29 paniers sur 69 tirs, dont 6 sur 25 à 3 pts, 9 LF sur 13, 34 rebonds (Wright et Vranes 5) dont 10 offensifs, 16 passes décisives (Wright 10), 8 balles perdues, 23 fautes (Eliezer-Vanerot, 36e’, éliminé).

Wright 16, Zouzoua 10, Eliezer-Vanerot 2, Enechionyia 13, Cazenobe 3, Bach, Dimanche 12, Briki, Vranes 8, Sautier 6, Hoetzel 3.

Nantes : 30 paniers sur 58 tirs, dont 11 sur 25 à 3 pts, 16 LF sur 26, 38 rebonds (Forcada 9) dont 7 offensifs, 15 passes décisives, 11 balles perdues, 19 fautes.

Smith 27, Kasibabu 7, Chathuant 16, Thomas 12, Gauthier 2, Kader Sylla 2, Eyango, Forcada 10, Sambe 10.

  • La stat du match

C’est le pourcentage à trois points de l’ASA ce vendredi 9 novembre. Difficile de l’emporter avec une adresse aussi famélique. Les joueurs de Stéphane Eberlin n’ont converti que six de leurs 25 tentatives. En moyenne, les Alsaciens sont 14e sur 18 dans ce domaine depuis le début de saison en Pro B, avec 7,7 tirs primés réussis en moyenne par match.

  • La décla : Jason Bach, ailier et capitaine de l’ASA, en conférence de presse après le revers concédé face à Nantes ce vendredi 9 novembre.

« Si on avait les réponses à nos problèmes, on aurait déjà corrigé tout ça depuis longtemps. Pour l’instant, on a beaucoup de difficultés, on prend un écart à chaque fois et pour revenir ça demande énormément d’énergie. On sait qu’on peut réussir à enflammer la salle, à Souffel ou à Gries, mais pour ça il faut mettre un peu d’euphorie, trouver des paniers qui font lever le public. Ce pas en avant en attaque est indispensable pour dépasser les 75 points, sans quoi ça sera compliqué d’espérer gagner des matches. »

partenaires majeurs

partenaires institutionnels