L’aventure continue, l'ASA en demi-finale des play-offs

L’aventure continue, l'ASA en demi-finale des play-offs

Accueil> Pro B > Actualités >

L’aventure continue, l'ASA en demi-finale des play-offs

27/05/2022

L’aventure continue, l'ASA en demi-finale des play-offs Retour à la liste des actualités

Pro B

  • Le film du match: l’aventure continue, l'ASA en demi-finale des play-offs après sa victoire à Saint-Chamond

Ils ont refait le coup. Déjà vainqueurs de Saint-Chamond, deuxième du championnat, ce lundi 23 mai, nos garçons sont allés s’imposer dans la Loire et remportent la belle qui leur ouvre les portes du dernier carré des play-offs au côté d’Antibes, prochain adversaire en demi-finale, Blois et Vichy. 

Sofiane Briki, 17 points ce jeudi, et les siens ont livré un récital collectif notamment au cours d’une première mi-temps sensationnelle. Pour les hommes d’Alain Thinet en revanche, lessivés après une saison régulière exceptionnelle, l’aventure s’arrête-là. 

Comme lors des deux manches précédents, Saint-Chamond dégaine en premier grâce à un Mathieu Boyer peu en vu en Alsace mais injouable dans sa halle André Boulloche (8-2). L’ASA, drivée par le jeune espoir Romain Hoeltzel (7 points en 9 minutes) passe ensuite un 10-0 aux locaux pour passer devant (13-15). Jamais plus ils ne lâcheront la tête (18-24, 10e’).

Le deuxième quart-temps est une oeuvre d’art signée par les joueurs de Julien Espinosa. L’écart enfle tandis que les locaux, asphyxiés, se montrent impuissants face aux assauts et à l’adresse de Sofiane Briki et Fahrudin Manjgafic (29-46, puis 31-53, 29e’). A la mi-temps, l’équation semble impossible à résoudre pour Mathieu Guichard et ses partenaires tant notre Alliance est maître de son sujet, sans forcer.

Touchés mentalement, après une saison éreintante où ils auront caracolé en tête avant de se faire coiffer au poteau par Nancy pour la montée directe en Elite, les Coramiauds n’y sont plus. Les Alsaciens, sur leur lancée, ne se font pas prier pour appuyer encore sur le champignon avec Karlton Dimanche à la baguette (46-73). Les Couramiauds esquissent bien un vent de révolte par l’intermédiaire de Yeboah, 16 points ce jeudi, en fin de troisième acte (62-75, 30e’).

C’est dans le début du money time que Karlton Dimanche et Anthony Racine vont porter le coup de grâce, en plantant deux nouvelles banderilles à longue distance pour reprendre 18 unités d’avances (65-83). Les dauphins du SLUC, déjà un genou à terre, rendent les armes face à une formation de l’ASA impressionnante de constance et qui a montré d’énormes ressources collectives (86-99). 

Cette victoire propulse le club bas-rhinois en demi-finale des play-offs, une performance de phénix tant la première partie de saison fut difficile, ce qui rend d’ailleurs les moments actuels encore plus savoureux. Jusqu’où iront ces garçons, portés par un coach et une volonté presque surnaturelle? Nul ne le sait. Début de réponse dès ce dimanche, sur la côte d’Azur, face à Anrtibes, avant une deuxième manche prévue ce mercredi 1er juin, à Gries. 


Consultez les stats complètes en cliquant ici

  • La stat du match

Une. Une seule équipe ayant bénéficié de l’avantage du parquet en ayant dans les cinq premiers de la saison régulière a passé le cap des quarts de finale: l’ADA Blois (4e). A l’image de Saint-Chamond, éliminé par l’ASA, Saint-Quentin, qui a fini en boulet de canon le championnat, et Evreux, ont été battus par Antibes et Vichy-Clermont. C’est là toute la beauté et la cruauté des play-offs, une « autre saison » comme ont l’habitude de les décrire joueurs et coachs. 


 

  • La décla après match : Thomas Lotz, GM de l'ASA

"Il y a peu de mots qui me viennent pour qualifier ce qu’il se passe , mais il n y a pas le mot incroyable. On a continué à croire à cette équipe. On a continué à croire à notre projet d’Alliance. On a pris des décisions courageuses car on y croyait. Il aurait été fou de les prendre sans y croire. Alors , aujourd’hui, c’est un sentiment très fort, c’est mérité mais pas incroyable. Dans le sport, il faut être humble et ambitieux. Et ce n’est pas facilement conciliable. Ça a été tellement dur, nous avons tous été marqués par notre chemin. On a continué à être ambitieux même quand on était tout en bas. Mais c’est vrai qu’on revient de très très loin. On dit que tout est possible dans le sport. Et quand une équipe devient humainement performante, elle peut gravir des sommets qui paraissaient inaccessibles. De ce point de vue, je n ai jamais vu une équipe aussi forte, dans le sens des gars qui unissent leurs forces pour la performance. On s’est fait confiance à tous les niveaux de l’ASA pour se redresser, c’est surtout cela que je retiens.  On a fait l’ASA pour poursuivre l’histoire de nos deux clubs et la rendre encore plus forte. C’est ce qu’on est en train de réaliser. Cette équipe offre à l’ASA le ciment de notre alliance, à tous les niveaux : salariés, bénévoles, partenaires, supporters alsaciens. Pour ça : « merci les gars ! Et écrivez tout de suite la prochaine page. »"

partenaires majeurs

partenaires institutionnels