L’ASA s’offre une belle, après un combat de titans

L’ASA s’offre une belle, après un combat de titans

Accueil> Pro B > Actualités >

L’ASA s’offre une belle, après un combat de titans

24/05/2022

L’ASA s’offre une belle, après un combat de titans Retour à la liste des actualités

Pro B

  • Le film du match : l’ASA s’offre une belle, après un combat de titans

On pourra dire : « J’y étais ». Il aura donc fallu se rendre à la Forest Arena un lundi soir pour assister à l’un des plus beaux matches de la saison de l’ASA, qui a enfin trouvé la solution face à Saint-Chamond après trois tentatives infructueuses (deux en championnat, une lors du match aller des play-offs).

Les Alsaciens, toujours privés de Marquis Wright, ont offert à une salle comble une prestation XXL face à l’un des cadors du championnat, se donnant le droit de continuer son bonhomme de chemin et de s’ouvrir les portes des demi-finales des play-offs.

Le dauphin de Nancy, champion de Pro B, semble pourtant vouloir étouffer le suspense d’entrée. Le duo Yéboah-Varence, très incisif derrière l’arc (4/5 dans ce quart) creuse un écart intéressant (9-19, 6e’). Anthony Racine, très en forme déjà lors de la première manche, riposte comme il peut pour revenir (3/4 à trois points) dans une rencontre ouverte aux quatre vents, comme à l’aller (23-26, 10e).

C’est Jérôme Cazenobe, côté ASA, connaît ensuite un très bon passage dans le deuxième acte. Avec 11 points à la pause, notre pivot contribue à l’égalisation (33-33, 15e), bien aidé par Gavrilovic, toujours aussi mobile et percutant, et Sylvain Sautier. A la mi-temps, si notre Alliance est devant d’une courte tête (49-48, 20e’), le combat est extrêmement serré entre les deux équipes. Chaque ballon, chaque position, sont contestés. Les play-offs, en somme.

Sans leur capitaine Jonathan Hoyaux, souffrant de problèmes de dos, les joueurs d’Alain Thinet repartent de l’avant, après de multiples changements de leaders au score. Les Couramiauds prennent une courte avance (57-64 puis 61-67, 27e’) grâce à l’agilité de Michael Oguine et à la vista de Mathieu Guichard (70-73, 30e).

Sofiane Briki se charge alors de remettre les deux formations à égalité dès l’entame du money time (73-73, 31e’). L’intensité et la dureté montent encore d’un cran dans un dernier acte étouffant où les deux équipes ne lâchent pas le moindre pouce de terrain. Cela vaut au pivot Mathieu Boyer, excellent avec 19 points, de rejoindre le banc saint-chamonais pour cinq fautes.

Un coup dur, suivi de l’estocade, après une faute sifflée à Michael Oguine, auteur d’un tir à trois points et sanctionné par les arbitres pour s’être jeté en avant. Sofiane Briki convertit ses deux lancers francs (91-89) à 50 secondes du buzzer après un moment de flottement et une grosse colère du clan visiteur. Une balle perdue ensuite par Théo Magrit sur la remise en jeu envoie Jason Bach sur la ligne de réparation. Le néo-retraité, qui en a vu tant d’autres, ne tremble pas (93-89). Gries-Souffel tient sa revanche (95-91) et est toujours en lice pour le dernier carré. Pour l’atteindre, il faudra aller s’imposer dans la Loire, dès ce jeudi 26 mai.

Comme l’a rappelé Anthony Racine en conférence de presse : « On va là-bas pour gagner et en même temps, vu d’où on vient, on est contents d’être là. Quoi qu’il arrive, on ne peut pas avoir de regrets sur cette fin de saison incroyable, mais on veut pousser le plus loin possible. On aborde cette échéance de jeudi avec beaucoup de confiance. » Attention aux étincelles !

Consultez les stats complètes en cliquant ici

  • La stat du match


Seuls deux clubs sont déjà qualifiés pour les demi-finales des play-offs, après avoir gagné leur série en deux manches sèches. Il s’agit de Vichy-Clermont, vainqueur de Saint-Quentin, et d’Antibes, venu à bout d’Evreux. Les Azuréens seront d’ailleurs les prochains adversaires de l’ASA ou de Saint-Chamond. Le premier match des demi-finales est prévu dès ce dimanche 29 mai. En cas de victoire de notre Alliance,  ce sont les Sharks qui bénéficieront de l’avantage du parquet.

  • La décla après match : coach Julien Espinosa

« C’était un gros match. On avait fait beaucoup d’erreurs défensivement vendredi. On en a moins fait ce soir mais ce qui me fait plaisir, c’est qu’on a encore de la marge pour progresser. Et des deux côtés du terrain d’ailleurs. On a été un peu plus solides sur le dernier quart défensivement. La belle de jeudi ? Vous savez, depuis trois mois, on a joué beaucoup de matches à la vie à la mort, pour sauver notre peau. Saint-Chamond aussi a l’habitude, ils ont été en tête du championnat pendant un long moment, ils connaissent la pression. »

partenaires majeurs

partenaires institutionnels