L’ASA n’y arrive plus

L’ASA n’y arrive plus

Accueil> Pro B > Actualités >

L’ASA n’y arrive plus

15/02/2022

L’ASA n’y arrive plus Retour à la liste des actualités

Pro B

  • Le film du match: l’ASA n’y arrive plus

Denain et l’Alliance étaient les deux seules équipes sur le pont ce lundi, dans un match en retard qu’il fallait absolument remporter de part et d’autre dans la perspective du maintien. Ce sont les Nordistes qui ont eu le dernier mot chez eux, en ayant mené la majeure partie de la rencontre (79-68).

Ce deuxième revers de suite, face à des adversaires directs, fait mal et place le club dans une position extrêmement délicate. L’ASA démarre la rencontre de la même manière (8-2, 2e’). Marquis Wright, à trois points, et Karlton Dimanche, avec son inépuisable énergie, permettent d’égaliser (8-8, 4e’). Les Dragons reprennent alors du poil de la bête avec un 7-0 (15-8, 6e’).

C’est notre pivot croate Ivan Vranes, excellent ce lundi, qui prend le relais pour revenir dans la partie (19-18, 8e’, puis 23-20, 20e’). Clément Fritsch et ses partenaires balbutient leur basket et laissent beaucoup de ballons en route, autorisant l’ASA, qui score surtout par le biais d’exploits individuels, de rester dans son sillage (30-24, 14e’, puis 32-27, 15e’). 

Après trois minutes sans aucun panier, suivies d’une antisportive de Rigo Edzata, Sofiane Briki, à la faveur de quatre points de rang, fait recoller les siens (32-31, 19e’). Jérôme. Cazenobe place même notre Alliance brièvement aux commandes (32-33, 20e’). A la mi-temps, la marque est peu prolifique, peu de fautes ont été sifflées et les deux formations gardent toutes leurs chances (36-35, 20e’).

Denain repart du bon pied et profite d’une faute technique de Stéphane Eberlin consécutive à une antisportive d’« Obi » pour bonifier son avance (47-39, 25e’). L’élastique n’est pas loin de céder.

Un bon passage de Karlton Dimanche, puis d’Ivan Vranes, stoppe ensuite l’hémorragie (57-55, 31e’), et même mieux que ça puisque l’ASA repasse devant après un tir longue distance d’Anthony Racine (57-59, 33e’). 

Poussée durant toute la rencontre au bout ou presque des 24 secondes, l’Alliance cale et reste à quai lorsque les Nordistes ré-accélèrent en la fin de match à coups de trois points. Efianayi et Payen-Poucard portent l’estocade (72-68, 38e’), une balle perdue de notre côté fait office de coup de grâce (74-68, 39e’). Le reste est anecdotique, l’ASA encaisse sa troisième défaite de la saison. 

La maison brûle, l’équipe se retrouve 17e. La trêve internationale qui se profile doit être l’occasion de se poser les bonnes questions, et surtout de trouver des réponses.


DENAIN : 31 paniers sur 61, dont 10/20 à 3 points, 7/12 LF, 39 rebonds, 17 passes, 18 balles perdues, 15 fautes.

Missonnier 5, Divine 8, Efianayi 19, Boucart 14, Edzata 12, Mensah 2, Losser 8, Frisch 7, Bangura 4

ASA : 25 paniers sur 68, dont 5/24 à 3 points, sur 68 tirs, 12/14 LF, 33 rebonds, 15 passes, 11 balles perdues, 18 fautes.

Wright 10, Bach 2, Dimanche 12, Zouzoua 3, Enecchinoya 5, Cazenobe 4, Briki 4, Vranes 20, Racine 6, Sautier 2

  • La stat du match


Soit l’évaluation cumulée par nos deux leaders d’attaque, Marquis Wright et « Obi » Enechionyia, ce lundi soir à Denain. Habituellement, ils en sont à 24 d’évaluation à eux deux cette saison. Leur contre-performance aura cruellement pesé dans le revers concédé par l’équipe. Note positive en revanche, Ivan Vranes, le troisième des quatre étrangers de l’équipe, confirme sa bonne forme du moment en alignant 20 points et 18 d’évaluation. 

partenaires majeurs

partenaires institutionnels